Sauvegardes WordPress : les mythes qui peuvent détruire votre site

C’est l’un des pires cauchemars des entrepreneurs sur le Web : se réveiller un matin sans site, ou face à une disparition brusque d’une partie des données.

Dans la plupart des cas, le problème est résolu en quelques heures, le temps de recharger le site WordPress dans sa version précédente.

A condition, bien sûr… d’avoir réalisé une sauvegarde complète et à jour.

Les excuses les plus courantes pour ne pas faire de sauvegarde

Vous reconnaissez-vous dans les affirmations suivantes ?

  • « Je débute avec un tout petit blog, alors franchement, ce n’est pas encore pour moi »
  • « WordPress le fait tout seul… non ? »
  • « Je suis trop petit pour être hacké »
  • « Je n’ai pas besoin de sauvegarde »

La liste est longue et on pourrait y ajouter : « je ne sais absolument pas comment faire ».

Vous ne pouvez pourtant pas vous passer de sauvegardes régulières de votre site, y compris lorsque vous débutez. En cas de souci, vous perdrez toutes les modifications faites à votre site, vos nouveaux articles… voire même l’intégralité de votre installation !

Le tout reste de bien s’y prendre. Voici les principales croyances qui risquent de vous envoyer droit dans le mur.

Mythe 1 : Une seule sauvegarde suffit

Certainement pas. Chaque modification apportée au design de votre site, chaque ajout d’article ou de produit modifie la base de données et vos dossiers de fichiers.

Vous devez donc prévoir des sauvegardes régulières adaptées à votre rythme de publication :

  • Tous les jours si votre site Internet est mis à jour régulièrement (ou si vous souhaitez sauvegarder vos commentaires)
  • Toutes les semaines si vous publiez à cette fréquence

Mythe 2 : Le backup via FTP suffit (sauvegarde partielle)

A quoi vont vous servir vos dossiers de photographies si tous les mots de vos pages et articles ont disparu ? Ces derniers étant conservés dans la base de données, c’est ce qu’il va arriver si vous ne sauvegardez qu’une partie de votre site.

Vous devez sauvegarder l’intégralité de votre site WordPress :

  • La base de données (via PhpMyAdmin)
  • Les fichiers accessibles depuis votre client FTP (Filezilla, etc.). Pour les sauvegardes les plus fréquentes, copier le dossier wp-content suffit dans la majorité des cas.

Mythe 3 : Je peux tout sauvegarder sur mon ordinateur

Déjà, vous avez effectué vos backups : bravo. Mais que se passera-t-il si votre ordinateur tombe en panne ou si vous vous faites cambrioler vos bureaux ?

Mythe 4 : Mon hébergeur le fait pour moi

Attention : selon la qualité de votre hébergement, vous n’avez peut-être pas accès à des sauvegardes quotidiennes, voire même fiables.

Ne vous cantonnez pas à votre hébergement. Protégez votre site (et donc vos revenus) en gérant vos backups de manière externe.

Mythe 5 : Je ne vois pas ce qui pourrait arriver

Beaucoup de choses, en réalité ! Piratage, erreur de manipulation (en particulier de la base de données), conflit inexpliqué… Ce n’est pas parce que vous faites attention qu’il n’arrivera rien à votre site Internet ou que vous pouvez tout contrôler.

En conclusion : organisez dès aujourd’hui la sauvegarde régulière et intégrale de votre installation WordPress. Vous éviterez de longues heures de désespoir, tous les webmasters qui ont connu ce type de situation peuvent sûrement en témoigner !

Et vous, comment organisez-vous vos sauvegardes ? Les réalisez-vous vous-même ou avez-vous opté pour une solution payante robuste et automatisée ?

QUELQUES TÉMOIGNAGES DE NOS CLIENTS

ÉVALUATION DU NIVEAU DE SÉCURITÉ & SOUMISSION EN LIGNE